rbl architecture paysagère

Sources renouvelables

Origine de notre courant : 90% est en provenance des centrales hydroélectriques du Seujet, de Vessy et de Chancy-Pougny et 10% est solaire.

 

Nouveau   

Microphon.jpg   

Nouveau Outils de calcul par-feu contre les feux de forêts      

Chateau de Chillon

  • slide
  • slide
  • slide
Client
Domaine d'activité Architecture
Compétences

Mandat : concours 2013

Maître d’ouvrage : Fondation du Château de Chillon

Architecture : B29

Architecture paysagère : rbl architecture paysagère

Parcelle: 4'972m2

Aménagements extérieur : 4'623m2

 

D'importance internationale, le château de Chillon est le monument historique le plus visité de Suisse et est à ce titre une véritable icone du tourisme helvétique. La réputation du chateau est indissociable de la beauté et de la particularité du site qui l'abrite: le lac. Le présent concours porte sur le réaménagement paysager du site et sur la construction d'un nouveau bâtiment de services.

Avant toute intervention se pose d'emblée la question du rapport à l'histoire et au monument historique. Quelle posture architecturale adopter? Comment intervenir sur un site d'une grande complexité, où les différentes strates du temps sont encore lisibles?

Le périmètre de réflexion et d'intervention du projet est une longue bande «coincée» entre la voie ferrée et le lac, au lieu, au nord du château. Paradoxalement, si le monument a fait l'objet de toutes les attentions dans les campagnes de rénovation initiées dès le XIXème siècle, les espaces extérieurs, hormis le jardin existant clos de murs, sont restés les «parents pauvres» de l'aménagement du site.

En contraste avec l'aspect «hors du temps» du chateau, les infrastructures modernes (ferroviaires, routières, militaires) ont fortement marqué le site, bouleversant la topographie et modifiant l'accès au monument historique.

 

ENJEUX

Inventer un espace paysager de qualité, «à la hauteur du monument» et qui interagit avec lui. D'emblée il nous semble indispensable de proposer un projet global et cohérent sur le site.

En effet, l'expérience de la visite du chateau de Chillon commence dès son approche et le pont sur la voie ferrée est le seuil d'entrée de la visite. L'aménagement doit prendre en charge le visiteur, révéler et de magnifier les qualités intrinsèques d'un lieu très complexe.

 

PARTI

Le projet propose de conjuguer aménagement et bâtiment afin de valoriser l'ensemble du site tout en l'unifiant.

A partir d'une lecture attentive de l'état existant des lieux et de la topographie du site, nous proposons d'aménager 5 terrasses et de répartir les nouveaux programmes en 3 entités distinctes: boutique, sanitaires publics, Cafétéria. La fragmentation du programme permet de créer plusieurs lieux attractifs sur l'ensemble du site et de diminuer l'impact du projet dans le paysage . Les bâtiments sont traités comme des soutènements habités qui s'étirent et se déploient. Le projet, dans sa disposition et son écriture, renvoit davantage à un aménagement qu'à la construction d'un bâtiment. Ainsi il ne rentre pas «en concurrence» avec le château.

Dans un souci d'unité et de lisibilité, les murs de soutènements sont rigoureusement parallèles. Leur géométrie se règle sur le mur existant du jardin en bord de lac.

Des escaliers disposés parallèlement au chemin historique mettent en liaison les différentes plateformes. Chaque terrasse offre un point de vue différent sur le site et le château de Chillon, ainsi qu'un parcours différencié. Ce dispositif de plateformes permet aussi de mieux répartir les flux des visiteurs.

Le chemin historique reste néanmoins la colonne vertébrale du site. Il reste clairement identifiable grâce à l'orientation des escaliers et au traitement des sols et constitue le fil conducteur de la promenade muséographique.

Les terrasses du projet se raccordent sur ce chemin historique, permettant ainsi au visiteur qui l'emprunte de repérer les équipements du programme.

 

DISPOSITION

Terrasse 1, niveau +385

En relation directe avec le pont couvert de l'entrée du site, cette terrasse permet d'accueillir les visiteurs et offre un point de vue dominant sur le site et le château.

 

Terrasse 2, «Bunker» niveau +382

Cette terrasse donne accès à la boutique et au bunker existant qui est en partie dégagé. À moyen terme, cette terrasse pourrait devenir l'accès principal pour les visites du fort. La boutique, implantée à l'angle de la terrasse et en bordure du chemin principal, est facilement repérable.

 

Terrasse 3 «Bazar», niveau +378

Cette terrasse est une placette fait l'interface entre l'entrée du château, le bazar et le nouveau bâtiment de services. Par ses dimensions généreuses elle constitue le point de ralliement principal, permettant d'accueillir aisément le public les jours de grande affluence.

 

Terrasse 4 «Belvédère», niveau +378

Dans la continuité de la terrasse 3, cet espace prend place sur le toit du restaurant, formant ainsi un belvédère surplombant le jardin. Cette situation offre aux visiteurs un point de vue privilégié sur le chateau, le lac et le Valais.

 

Terrasse 5 «Jardin >>, niveau +375

Cette terrasse qui est aménagée dans le jardin existant en contrebas de l'entrée du chateau accueille également le restaurant et ses espaces extérieurs. L'orientation Sud, le calme, la vue et la proximité du lac font de cette terrasse un lieu privilégié qui sera propice à la détente.

 

PROMENADE MUSEOGRAPHIQUE

Le réaménagement du site et du chemin historique de l'entrée au débarcadère révèle les différentes strates du temps. Le visiteur au cours de la visite pourra ainsi remonter les ages, lire et comprendre chaque époque qui a constitué l'histoire du château et du site. L'aménagement rend visible les différentes époques. Tous les 60mètres, cent pas romains, une végétation typique selon les époques accompagne le visiteur dans un voyage dans le temps.