rbl architecture paysagère

Sources renouvelables

Origine de notre courant : 90% est en provenance des centrales hydroélectriques du Seujet, de Vessy et de Chancy-Pougny et 10% est solaire.

 

Nouveau   

Microphon.jpg   

Nouveau Outils de calcul par-feu contre les feux de forêts      

Habitation et commerces, Bussigny

  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
Client A Carré SA
Domaine d'activité Architecture Development
Compétences

Mandat : projet et exécution

Année : 2015/2020

Maître d’ouvrage : Fond d'investissement

Architecture : A Carré SA

Architecture paysagère : rbl architecture paysagère

Parcelle: 2'800m2

Aménagements extérieur : 1'400m2

Implantation

Tout en respectant les principes du plan de quartier "Saint-Germain Nord", le projet propose une réinterprétation fine de celui-ci par une série de petites touches.

Les deux volumes principaux de 4 niveaux chacun reprennent des proportions semblables aux constructions avoisinantes. Le premier s'inscrit dans la continuité des fermes de la rue Saint-Germain. Le second, aux mêmes proportions, s'aligne sur la rue des Collèges et se positionne à l'angle du site et s'ouvre sw: la place de l'Hôtel de Ville et le Parc. Par réaction au contexte, le volume est coupé pour mieux se toumer sur la rue de la Gare. La forme des toitures en pente vient encore souligner l'attachement au tissu existant Au niveau du sol, un socle continu en "L'' relie les deux volumes. Un couvert, filant sur toute la longueur, renforce la relation de celui-ci à la rue Saint-Gettnain.

Organisation

Le projet propose une répartition du programme claire et efficace. Tout en optimisant les surfaces constructibles du site, il s'efforce d'amener des qualités spatiales. Les deux volumes sont régis par les mêmes principes d'organisation un noyau de circulation qui distribue 4 appartements pat étage. La structute de base offre la possibilité de deux variantes typologiques possibles (voir schémas). La première, proposée dans le projet, se veut "innovante" en offrant un espace de vie en "L" qui vient chercher les deux façades. La desconde est plus "classique" avec une séparation claire des espaces jour/nuit. Une certaine flexibilité dans la répartition des tailles d'appartements est également possible (voir schémas). La position des chambres pat rapport au noyau de circulation permet de permuter les chambres d'un côté ou de l'autre. Les surfaces commerciales, dans le socle, sont réparties en unités allant de 150 à 200 m2. Elles sont évidemment flexibles : divisables ou additionnables. Le parking, accessible depuis la rue Saint-Gennain, s'organise de manière compacte sur un seul niveau en sous-sol. ll offre 50 places de stationnement : 35 pour les logements et 15 pour les commerces.

Matérialisation

Afin d'affirmer sa volumétrie simple mais forte, le projet privilégie une matérialité minérale et lisse au moyen d'une façade composée d'éléments préfabriqués en béton pour les parties destinées au logement. Par contraste, le socle affiche son ouverture à la rue par un mur rideau composé de verre et de métal. Les toitures du projet sont toutes végétalisées pour offrir aux voisins en amont un paysage plus doux.

Durabilité

Les bâtiments sont compacts et constitués d'une enveloppe préfabriquée en béton dimensionnée et disposée pour répondre aux critères environnementaux actuels. De plus, pour un meilleur confort thermique, les ouvertures privilégient des menuiseries mixtes (bois-métal), ainsi que des triples vitrages. Les toitures végétalisées participent aussi à améliorer les qualités themriques de l'enveloppe. Les pont froids sont évités; les loggias sont toutes superposées par soucis de rationnalisation. Le choix des matériaux utilisés prend en compte la durée de leur cycle de vie, lent bilan énergétique et leut recyclage.

Aménagement des espaces verts

Une attention particulière est apporté aux espaces extérieurs. Côté rue, les abords sont aménagés de manière à mettre en Valeur l'existant. Le tilleul existant est ainsi conservé et renforcé. Des nouveaux arbres, plus petits, sont plantés le long de la rue Saint-Germain pour marquer le caractère urbain du socle. A l'arrière, un paysage aux formes organique s'inscrit dans la continuité des vergers entourant le projet. Cet espace vert envahit le site et se prolonge même sur la toiture du socle. Un parcours permets de traverser la propriété et d'acceder à une place de détente et de jeu.

Paysage

Le paysage, composé de prairies, d'arbres et d'arbustes, s'infiltre et entoure

les deux bâtiments. Le tileull existant est mis en valeur. Par sa taille imposante il donne de la fraicheur au site et la la façade principale. Un alignement de charmes, Carpinus betulus, ombrage l'espace

devant les arcades. Cet abre est de taille moyenne et de croissance lente. Quelques arbres fruitiers de taille moyenne agrémentent l'espace de détente et de jeux au nord de la parcelle: Corylus avellana, Cornus mas, Sorbus aucuparia et Diospyros kaki.

Les massifs d'arbustes de petite taille (1.5 - 2.0 m), garantissent l'intimité des habitants

au rez de chaussé. Les massifs de vivaces persistantes (1.0 -1.5m), garantissent l'intimité des habitants

au rez de chaussé sur la terrasse.

La zone humide du bassin de retention est aménagé d'Iris sibirica et de graminées.

Revêtements

Le cheminement paysager en argilo-calcaire traverse de part et d'autre la parcelle.

Les terrasses devant les arcades et les accès aux arcades et aux habitations sont aménagés d'un

même revêtement. Ce pavage est lisse aux passages et vers les entrées, et a des joints drainant

dans la zone du tilleul. Tous les joints sont perméables.

Gestion de eaux pluviales

Toiture végétalisée en pente, couvert végétalisé avec rétention, zone d'infiltration naturelle des eaux pluviales, pavage avec joints perméables.

Bassin de rétention et d'infiltration pour l'excès des eaux du pavage, puits de rétention et d'infiltration pour l'excès des eaux de toitures.