rbl architecture paysagère

Sources renouvelables

Origine de notre courant : 90% est en provenance des centrales hydroélectriques du Seujet, de Vessy et de Chancy-Pougny et 10% est solaire.

 

Nouveau   

Microphon.jpg   

Nouveau Outils de calcul par-feu contre les feux de forêts      

Dorigny Uni Lausanne

  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
Client
Domaine d'activité Architecture Development
Compétences

Mandat : concours

Année : 2015

Maître d’ouvrage : Université de Lausanne

Architecture : A Carré SA, Marcelo Bidinost

Architecture paysagère : rbl architecture paysagère

Coûts de construction :

Parcelle: 14'000m2

Aménagements extérieur : 7'000m2

 

 

Intentions architecturales

L’extension proposé met en valeur le bâtiment existant et s’intègre à la forte pente du terrain. Notre intervention est minimaliste et mise à préserver le caractère de la bibliothèque existante tout en respectant le paysage et l’environnement.

Afin de répondre au programme et à la morphologie du terrain, une série de patios sont proposés afin d’éclairer et animer les différentes activités de la bibliothèque. Au deuxième étage un « rue intérieur » en lien avec l’extérieur, connecte l’extension à l’existant et minimise l’accrochage à la façade afin de la préserver. Cette rue devient ainsi un lieu de rencontre et d’échange pour les utilisateurs.

Une série de lucarnes et d'éclairages zénithal donnent un aspect ludique à l’intervention, de jour comme de nuit.

 

Intentions structurelles et de la matérialité.

La structure est proposée en béton avec des façades rideaux sur les patios. Le bois est proposé pour les aménagements intérieurs. La durabilité de l’ouvrage est recherchée.

 

Intentions environnementales

Le projet se base dans le concept de développement durable. Les excavations sont minimisées et les toitures sont végétalisés afin de favoriser la rétention des eaux. Des panneaux photovoltaïques sont prévus. Le label Minergie peux être attend.

Intentions paysagères

La bibliothèque est un lieu ou la mémoire humaine est écrite sur du papier. Le papier est omniprésent. Toujours.

Les premiers à avoir utilisé du papier, étaient les chinois. Ils utilisaient le bambous. Pour honorer les inventeurs de ce support universel, nous proposons d'installer le bambous dans les patios. Ces herbes géantes, élégantes et graciles, au feuillages vertclair vont illuminer les patios en été et en hivers.

Le pourtours de la nouvelles bibliothèque abritera une fôret d'arbres utilisé dans la fabrication de divers papier : le bouleau, le tsouga (cellophane), le tulipier, le hêtre, le sapin, l'aulne et le peuplier. Ce paysage en pente au petites collines et terrasses sera aménagé de façon à créer un espace féerique avec que quelques arbres et des herbes hautes.