rbl architecture paysagère

Sources renouvelables

Origine de notre courant : 90% est en provenance des centrales hydroélectriques du Seujet, de Vessy et de Chancy-Pougny et 10% est solaire.

 

Nouveau   

Microphon.jpg   

Nouveau Outils de calcul par-feu contre les feux de forêts      

Polygone, coopérative d'habitation

  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
Client Polygone, coopérative d'habitation écologique
Polygones, coopérative d'habitation
Domaine d'activité Architecture
Compétences Writing

Mandat : concours

Année : 2011

Maître d’ouvrage : Polygones, coopérative d'habitation

Architecture : Stéphane Fuchs

Architecture paysagère : rbl architecture paysagère

Parcelle: 9'747m2

Aménagements extérieur : 5'956m2

 

Concept général

But : créer une plate forme d'échange et d'interaction socioculturelle

 

Concept de l'aménagement

utiliser comme thème le jardin fruitier et potager.

 

Pendant plusieurs années le terrain a été utilisé pour la culture maraîchère, chaque année fruits et légumes ont défilé devant les habitants du quartier.

Nous proposons de faire une allusion graphique et matérielle à cette culture des fruits et légumes.

 

Jadis les thermes jardin et paradis étaient des synonymes. Venant du hébreu le mot paradis (parades) repris plus tard par le grecs et les romains désignait un verger ou un jardin potager.

Les éléments définissant un jardin pour la culture de fruits et légumes sont

  1. l'enceinte (transition entre nature sauvage et nature cultivé)

  2. l'orthogonalité et régularité (l'utilisation optimale du terrain à disposition et labour rationnel

  3. Entrepôt de stockage (cabanes de jardin et granges)

  4. Culture de fruits et légumes (familles cucurbitacée, légumineuse, rosacée etc.)

 

Prérequis

Une attention particulière est apporté aux zones de transition entre l'espace privé et publique/privé.

Une partie de l'eau grise(salle de bain) est acheminé dans des bassins de phyto-épuration.

Une zone de rétention des eaux pluviales est prévue dans le parc. Les surfaces extérieurs perméables ainsi que le stockage de l'eau pluviale et la rétention sur toiture réduisent considérablement le volume de rétention de l'eau pluviale dans le parc.

 

La liaison piétonne quartier - la Seymaz

La future liaison sera une importante axe reliant le quartier aux écoles. Nous proposons de commencer ce cheminement depuis le centre du nouveau lotissement et de l'intégrer à l'aménagement du futur parc. Cette large promenade accueillera une collections de divers noisetier (20 espèces différentes)

 

Le parc public

Le parc est entouré de deux artères piétonnes : l’espace de vie central et la nouvelle liaison piétonne quartier – la Seymaz. L’accès au parc se fait par ces artères.

Cette grande surface polyvalente, à 3/4 engazonné offre la possibilité de faire des activités divers. Une gamme de jeux découverte est proposé dans la partie engazonné : jeux d'équilibres, jeux de balles, jeux de glisse, jeux de rôles. Un cabanon sert de stockage ou pour les jeux.

Au centre une plateforme en bois sert de point de repère pour tout sorte de manifestations (fête de quartier, troque ou échange culturel). Un cabanon sur la plateforme peut être utilisé par la maison de quartier de Chêne-Bougerie. Le parc est cadré sur deux cotés par des espaces cloisonnés. Ils peuvent abriter des activités diverses comme le jardin nomade de la maison de quartier, un jardin de fleurs ou autre. Le jardin de la crèche et un jardin non accessible (le paradis) sont intégrés dans cette enfilade d'espaces clos.

Quatre arbres (Cerisier, Prunus avium ; Pommier, Malus sylvestris) et des arbustes(Staphylier penné, Staphylea pinnata) ombrage le parc et enrichissent le parc par leur couleurs printanières et automnales.

Une zone de rétention d'une profondeur de 20cm sépare le parc de la route. Cette espace recouvert de gravier est planté de rosier sauvage et de saules.

Le long de la route J.-J.-Rigaud

 

Espace extérieur coopérative Polygones

L'espace extérieur se compose de 4 entités.

  1. La zone d'accès semi-publique : Cette zone se situe le long de la limite de propriété nord-est. Des espaces accueils forment une zone de transition entre l'espace publique et semi-publique. Les plate-bandes mi-ombre, qui accompagnent les visiteurs, sont plantées de fruits et légumes du monde entier (Bambous, Phyllostachys nigra 'Henonis'; Cerfeuil musqué, Myrrhis odorata ; Angélique officinale, Angelica archangelica etc.). Les surfaces humides de la phyto-épuration longent le cheminement. Divers plantes des zones aquatiques et humides épurent l'eau des deux immeubles.

  1. La ruelle centrale : Cette ruelle semi-publique forme une artère centrale dans l'ensemble du lotissement. La salle commune de la coopérative donne sur cette artère. Cet espace semi-privé a un prolongement à l'extérieur avec une serre froide. Cette espace de rencontre abrité prolongera la vie aux jardins pendant la saison froide.

  1. Les jardins communautaires : Ces espaces semi-privés sont le lieux de rencontre et d'activités des habitants des immeubles. Une succession de haies taillées délimite les jardins des zones de rencontres. Différents jardins se succèdent selon les envies des habitants. Une place de jeux pour les tout petits y prend place. La zone de rencontre est planté de plantes en espalier, qui grimpent en hauteur, et des plantes méditerranéennes comme des figuiers, des néffliers, des kakis, des romarins et autres plantes du sud.

  2. Les jardins sur le toit des deux bâtiments donnent la possibilité aux habitants de profiter de la vue magnifique sur le Salève. Cette espace n'est accessible que pour les habitants et enrichie la vie extérieure.